au CCS / Parentville






Explorons l'invisible

Galerie des microscopes

Les instruments exposés ici datent d'une période allant du dernier quart du XIXe siècle juqu'à la fin du XXe.
Il s'agit exclusivement de microscopes "optiques".
Sauf une petite exception [ au sens propre ;o) ], tous sont du type "composé".

Pas de microscope électronique, donc, ni ionique, ni à force atomique, ni à effet tunnel ; pas non plus de microscope confocal.

[ Ces technologies récentes sont illustrées dans les autres espaces de l'exposition. ]
Mais des variantes inattendues du microscope classique dont la plupart d'entre nous ont l'image en tête.
Une grande diversité d'instruments aux allures parfois étonnantes. De quoi susciter la curiosité...

    

Dans la galerie, apparaissent

- différents domaines d'application :  biologie, pétrographie, minéralogie, cristallographie, métallographie,... éducation,
- des usages particuliers :  observation sur le terrain...
- des techniques :  stéréomicroscopie, éclairage par transparence ou épiscopique,
                               lumière polarisée, contraste de phase, fond sombre, fluorescence,
- des compléments indispensables :  microtomes, matériel pour coloration et dispositifs pour dessiner, photographier, filmer.

    

Parcours suggéré pour la visite :

     approche historique   >   approche technique   >   accessoires   >   jeu 

+  Dans une vitrine cylindrique, des microscopes vous sont présentés principalement pour le plaisir des yeux.

Approche historique : en deux temps

Après les tâtonnements du début [ vitrines n°1 et 2 ],
s'est progressivement précisée la silhouette du microscope de base [ vitrine n°3 ].

Approche technique : plusieurs aspects

>  D'ingénieux systèmes d'éclairage et l'utilisation subtile des multiples propriétés de la lumière permettet des observations de plus en plus révélatrices [ vitrine n°4, principalement * ].
>  En dehors du laboratoire, le microscope a sa place, par exemple, au cœur de la brousse pour traquer les microbes responsables des épidémies, et en bordure des champs de bataille pour aider à soigner les combattants. Des modèles sont donc conçus pour être transportés aisément et pouvoir fonctionner dans des conditions défavorables [ vitrine n°5 ].
Quand les performances attendues ne sont pas trop élevées, on peut même atteindre des formats de poche [ vitrine n°6, en haut ].

Accessoires : avant ~ après

>  Les objets à observer doivent en général être préparés. On peut aussi améliorer leur "lisibilité" grâce à des colorations artificielles. Une panoplie d'accessoires est donc nécessaire au travail microscopique [ vitrine n°6, en bas ].
>  Garder une trace des observations est essentiel. Des dispositifs facilitent le dessin ou permettent de fixer par un procédé photographique l'image fournie par le microscope [ vitrine n°6, au milieu ].

Éducation, jeu

Parmi les microscopes destinés à l'enseignement ou aux loisirs des enfants, certains sont bien conçus, avec les prétentions modestes compte tenu de leur destination et de ce qu'ls peuvent coûter à l'achat [ vitrine 7' ] ; d'autres sombrent dans le ridicule avec des performances annoncées irréalistes et trompeuses [ vitrine 7² ].

(*)  Quelques microscopes qui, s
elon les thématiques des vitrines, devraient se trouver parmi les ensembles n°4, 5 et 6, sont groupés dans un grand meuble vitré, principalement en raison de leur taille.

Ils s'y trouvent mélangés en dépit de leurs particularités [ structure, fonctionnalité, destination ] à des modèles, eux, plutôt atypiques : 
d'imposants instruments dotés d'un dispositif photographique intégré voisinent avec un trichinoscope de dimensions réduites [ destiné aux analyses sur le terrain ] et avec des microscopes équipés pour la fluorescence, des microscopes inversés, des microscopes stéréoscopiques. 

Pour davantage de détails :
>>>>>>>> 
catalogue des microscopes exposés [ .pdf ] 
informations complémentaires 

Deux photographies enjolivent la galerie :  des prises de vues au microscope, en lumière polarisée.
Cette technique d'une grande utilité
en minéralogie notamment est exploitée par l'artiste Christophe Gaugier à des fins purement esthétiques. Ses images s'inscrivent bien dans l'esprit de l'exposition. En effet, ce sont des objets anodins de notre vie quotidienne qui se révèlent sous un jour étonnant. [ Ici, du sucre dissout, après évaporation, et un débris d'écran LCD. ] 
À voir !