Le 28/03/2018,            
dans le cadre des            
activités tandem*            
proposées par            











Réalité
ou fiction ?



l'a.s.b.l. Mi, accueillie par le musée de zoologie de l'ULB, participe au programme de cette année
en s'inspirant du thème du Printemps des Sciences qui s'est achevé quelques jours plus tôt. 

 * Voir l'édition 2017... 

1ère partie

En introduction,
  >  approche ludique pour les plus jeunes :
  La frontière entre réel et imaginaire n'est pas toujours aussi évidente qu'on peut le penser a priori...

 
 Les Schtroumpfs, réalité ou fiction ?
 Et Gargamel, le sorcier, l'alchimiste ??
 Et la salsepareille, ça existe ou pas ???
    +  Quelques considérations historiques pour les aînés :  

l'imagination aidant, la piètre qualité des premiers microscopes
a induit ou renforcé des croyances erronées. Par exemple,
le préformationnisme **.
Jusque dans le premier tiers du XIXe siècle, d'éminents savants
comme, en France, Bichat et de Blainville, s'opposaient à l'utilsation
de cet instrument, tandis que d'autres persévéraient et apportaient
chacun leur contribution à la compréhension de structure cellulaire
de tout être vivant.
Bientôt, l'amélioration de la qualité optique, des objectifs surtout,
allait donner tort aux méfiants. Des progrès décisifs s'ensuivirent
dans le domaine de la biologie.

** Tête d'animalcule spermatique  
Nicolas Hartsoeker, Essay de dioptrique,1694  

 « chaque petit animal renferme & cache actuellement & en petit sous une peau tendre &
 delicate, un animal mâle ou femelle, de la même espece de celui dans la semence duquel il se trouve »




Ensuite,
initiation au maniement correct d'un microscope :
-  changer d'objectif pour obtenir différents grossissements ;
-  régler l'intensité lumineuse de la lampe ;
-  ajuster la mise au point.
On s'exerce en observant une préparation toute faite :
une coupe dans une tige de... salsepareille.




Photographier avec un smartphone ce qu'on voit à l'oculaire
demande un peu de persévérance.
Mais ça peut valoir la peine... 
Bien sûr, ce n'est pas parfait.
D'ailleurs, paraît-il, le diaphragme d'ouverture était trop fermé.  :o/
La vue est jolie quand même ; non ?   Et la résolution de l'image originale permet de bien "zoomer. 















>

En réalité, cette coupe a un diamètre de 2,5 mm. Evaluez donc les 3 grossissements ici, à l'écran !




Petite pause. Le temps de grignoter un biscuit, de boire un jus de fruit, un café.


2ème partie

On prépare soi-même ce qu'on va observer...

Cellules de l'épithélium buccal colorées au bleu de méthylène.
Mais enfin !?  Voilà mes cellules qui apparaissent bleues.  Serais-je un Schtroumpf ?  ;o)
La couleur est ici une fiction, un truc pour rendre les structures plus visibles.

Cristallisation d'acide acétylsalicylique [ cfr aspirine ] en lumière polarisée
En lumière "normale", pas de chatoiement de couleurs.
Alors, les jolis arcs-en-ciel que l'on découvre en lumière polarisée, "appartiennent"-ils aux cristaux ?
Fiction ou réalité ?...

    Enfin, observons des copépodes vivants. 




 À propos de l'exposition permanente :  http://dailyscience.be/2016/11/24/ulb-une-nouvelle-collection-microscopique